rescue york

aide au placement de yorks , autres petites races,et réformés d'élevage
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JARDINAGE ( novembre ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: JARDINAGE ( novembre ).   Ven 2 Nov - 7:40

study study study



Fiches conseil multimédia

Saisons : Printemps, Été, Automne, Hiver


Planter un rosier vendu en conteneur:

Les roses font parties du décor traditionnel d’un
jardin, elles sont cultivées depuis des millénaires pour leur beauté et
les nombreuses couleurs variées mais surtout elles sont faciles à
planter ! Ce sont des plantes qui n’ont pas besoin de beaucoup
d’entretien. Elles ont besoin de soleil et de nourriture c’est tout.


Voici les outils et accessoires qui vont nous servir :

fourchette, bassine, bêche, fumier (ou compost), engrais naturel, gants, 1 petite griffe et 1 rosier

Préférez une exposition ensoleillée.Pendant ce temps, ôtez le rosier du conteneur. Placez-le dans une bassine remplie d'eau.

Avant la plantation, bêchez le sol sur environ 50 cm de profondeur.

Faites
un trou d'environ 30 cm de profondeur sur 30 cm de large, remplissez le
fond du trou d'un mélange de terre du jardin et de fumier.


Astuce : utilisez le conteneur comme gabarit.

Ôtez la plante de la bassine. Démêlez les racines humides à l'aide d'une
fourchette pour faire apparaître les petites racines blanches. Plantez le rosier dans le trou et assurez-vous que la pousse est bien hors du trou.


Assurez-vous que le point de greffe n'a pas été enterré. C'est très important si vous voulez que votre rosier reparte bien.

Tassez la terre autour du rosier.

Griffez autour du rosier que vous venez de planter. Apportez une petite dose d'engrais (ici de la corne broyée) qui agira comme un coup de fouet pour la plante.

Rebouchez. Pour finir, arrosez copieusement, ce qui achèvera le compactage de la terre autour des racines.

Mon Eden.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

study study study

Planter un rosier vendu en racines nues:


Comment faire ?


Ce sont des plantes qui n’ont pas besoin de
beaucoup d’entretien. Elles ont besoin de soleil et de nourriture, c’est
tout !

Voici les outils et accessoires qui vont vous servir :
Le rosier, une paire de gants, du fumier ou du compost, une bêche, un arrosoir et de l'engrais (corne broyée), un sécateur…

Préférez une exposition ensoleillée.

Taillez toutes les branches des rosiers buissons à 20 cm au-dessus du point de greffe.
Ne pas tailler les branches des rosiers grimpants, pleureurs ou tiges.

Supprimez les parties de racines abimées puis trempez-les dans un mélange boueux assez épais de terre et d'eau (pralinage).

Avant
la plantation, bêchez le sol sur environ 50 cm de profondeur. Faites un
trou d'environ 40 cm de profondeur sur 40 cm de large et faites une
petite butte avec de la terre enlevée prise en surface (plus fine).

Étalez les racines dans leur position naturelle sur cette butte, de telle
façon que le point de greffe soit à 3 cm environ au-dessous du niveau du
sol.

Comblez le trou avec de la bonne terre.

Incorporez un engrais complet à raison de 2 poignées par m2, du fumier ou du compost.
Si le sol est calcaire, ajoutez de la tourbe (30 à 50 litres par m2).
Mélangez bien.

Tassez
au pied fortement autour de la motte et arrosez copieusement (1
arrosoir par rosier). Retirez le sac plastique qui entoure la motte du
rosier en gardant le filet.

Pour faciliter l'émission de
racines, incisez le filet verticalement en 2 ou 3 endroits. Trempez la
motte dans un seau d'eau pendant quelques minutes et placez-la dans le
trou.
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Ven 2 Nov - 7:50

study study study

- Planter un arbuste en pleine terre:


Comment faire ?


Ôtez la plante du conteneur.
Placez la dans une bassine remplie d'eau pendant au moins 30 minutes.

Faites un trou d'environ 50 cm de profondeur sur 50 cm de large.
Astuce : utilisez le conteneur comme gabarit : profondeur = 2 fois la
hauteur du pot ; largeur du trou = 2 fois le diamètre du pot.

Remplissez le fond du trou d'un mélange de terre du jardin, de
l'équivalent d'un conteneur de fumier et de l'équivalent d'un conteneur
de terreau.

Ôtez la plante de la bassine. Démêlez les racines
humides à l'aide d'une fourchette pour faire apparaître les petites
racines blanches.

Aidez-vous d'un bâton posé en travers du trou pour positionner la motte au bon niveau.

Rebouchez tout autour avec la terre.

Tassez bien avec le pied puis arrosez généreusement.
Pour rendre
plus efficaces les arrosages à venir, formez une petite bordure de terre
autour du trou de plantation : cela concentrera l'eau sur la zone
utile.
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Ven 2 Nov - 7:54

study study study

Planter un arbuste en pot:


Comment faire ?

Le matériel nécessaire :
bac (ou pot), billes
d'argile (ou cailloux, morceaux de polystyrène, tessons de poterie),
terreau de plantation (selon la taille du pot), fumier (ou compost),
engrais à diffusion lente, paillage (ici paillis d'ardoise), gants,
fourchette

Vérifiez que la pot est muni de trous de drainage et
percez-en quelques uns si ce n'est pas le cas. Pour éviter que les
racines pourrissent, déposez au fond une couche de billes d'argile. Vous
pouvez également utiliser des tessons de poterie, des cailloux, ou des
morceaux de polystyrène.

Placez la plante dans une bassine remplie d'eau pendant au moins 30 minutes. Ne l'ôtez pas du conteneur.

Commencez
par remplir le pot d'un mélange composé de 2/3 de terreau et 1/3 de
fumier (ou compost). La culture dans un milieu fermé comme un pot
suppose d'apporter de la "nourriture" à la plante pour qu'elle
s'épanouisse. Arrêtez-vous lorsqu'il reste 5 cm jusqu'au rebord du pot.

Placez
l'arbuste encore dans son contenant au centre du pot et garnissez
l'espace libre avec le mélange terreux en tassant bien.
Le but est de créer un trou à la bonne taille pour y glisser la plante bien centrée et à la bonne profondeur.

Retirez
le contenant et la plante du trou ainsi fait. Sortez l'arbuste
délicatement de son contenant. Démêlez les racines humides à l'aide
d'une fourchette pour faire apparaître les petites racines blanches.
Insérez l'arbuste dans le trou et tassez le terreau autour.

Si nécessaire, ajoutez un peu de mélange terreux pour obtenir une surface bien plane.

Arrosez
pour éliminer les poches d'air résiduelles. Si vous n'avez pas de pomme
d'arrosoir, versez l'eau sur un vieux morceau de pot pour qu'elle
s'écoule régulièrement sans déloger les racines. Répétez l'opération à
chaque coin de pot.

Pour obtenir un effet esthétique
supplémentaire et pour limiter l'évaporation et les arrosage, déposez
une fine couche de paillage minéral (ardoise, gravier, petits galets…)
au pied de l'arbuste. Cette opération est facultative.
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Mar 6 Nov - 8:55

study studystudy



FOCUS SUR


le pommier






Pour croquer des pommes l’an prochain, plantez-le cet automne.

Un petit peu de botanique...


Les pommiers sont regroupés sous le genre Malus appartenant à la famille
des Rosacées. Si on en dénombre une quarantaine d'espèces, la plus
répandue est le pommier commun, Malus domestica. De cette espèce
découlent de nombreuses variétés bien connues telles que la pomme
Elstar, la Golden Delicious, la Jonagold, la Granny Smith…

Son origine


Le pommier que nous connaissons est issu de l’amélioration d’espèces
sauvages épineuses qui poussent encore aujourd’hui dans les haies et
bosquets d’Asie orientale.

Portrait


Le pommier est aujourd’hui l'espèce fruitière la plus cultivée au monde.
Il reste l’indispensable à planter dans son verger ! Cet arbre aux
dimensions raisonnables nous émerveille dès le printemps au moment de sa
floraison. Ses bouquets fournis de petites fleurs blanches ou roses
procurent un spectacle plein de charme et de romantisme dès les beaux
jours d’avril. L’une des particularités des pommiers est qu’ils sont
souvent autostériles, c'est-à-dire que la fécondation des fleurs entre
plants de la même variété est mauvaise. Pour obtenir une bonne
pollinisation, il est conseillé de planter différentes variétés ensemble
ou d’intégrer dans le verger des pommiers à fleurs. Ces variétés à la
floraison abondante et très décorative ne produisent que des petits
fruits non consommables.
Selon les variétés, les pommes atteignent leur maturité en fin d’été ou
début de l’automne. Une fois la récolte terminée, les feuilles chutent
et l’arbre se retrouve nu. Comme tous les arbres fruitiers à pépins, il
est alors vivement conseillé de procéder à une taille hivernale pour
permettre une bonne fructification l’année suivante.



Comment le soigner ?


Pour de belles pommes, soyez attentifs !



Utilisations


Envie de vous lancer dans la plantation d’un verger ? Commencez par un
pommier ! S’il n'est pas très exigeant, il préfère les sols riches et
frais.
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Mar 13 Nov - 6:00

FOCUS SUR


le poirier






Juteuse et savoureuse, récoltez la poire pour vos desserts.

Un petit peu de botanique...


Le poirier de verger (Pyrus communis) est membre de la grande famille
des Rosacées qui, il faut le souligner, regroupe la majorité des espèces
fruitières que nous connaissons !

Son origine


Le poirier est originaire des régions tempérées d'Europe et d'Asie centrale.

Portrait


Est-il encore utile de présenter le poirier ? Emblème des vergers de nos
grands-parents, il nous offre à la fin de l’été la poire, ce fruit si
sucré, juteux et savoureux qui reste apprécié de tous.
Ce petit arbre à la belle écorce grise lisse et aux feuilles vertes
cireuses est remarquable en avril-mai lorsque ses fleurs blanches
apparaissent. Groupées en corymbe, elles donneront, une fois pollinisées
par les abeilles, de petites poires en formation. Pas d’inquiétude si
la plupart chutent, c’est un phénomène naturel que l’on peut même
accentuer en pratiquant l’éclaircissage. Ainsi, 2 à 3 beaux fruits
galbés subsisteront à l’extrémité de chaque branche à la fin de l’été.
À table, en compote, en tarte avec du chocolat noir, la poire convient à tous les desserts.
Ce que l’on sait moins c’est que comme pour le pommier ou de nombreux
rosiers buissons de jardin, la multiplication du poirier se fait en
recourant à la technique du greffage. Pourquoi cela ? Réputées pour
leurs qualités gustatives et esthétiques, les variétés sélectionnées au
fil des décennies par l’Homme se montrent plus productives si elles sont
greffées sur le système racinaire d’un poirier « franc ». Ce plant
obtenu par semis est en effet plus fort et apporte lui ses qualités de
rusticité, de résistance ou d’adaptation au sol.
Il existe aujourd’hui de nombreuses variétés de poirier dont deux des
plus connues sont ‘Conference’ et ‘Doyenne du Comice’, considérée comme
la meilleure poire au monde.



Comment le soigner ?


Le poirier est sensible à certains ravageurs et maladies.

Utilisations


Le poirier est un invité de choix au verger où il faut obligatoirement
lui réserver un emplacement. Sachez que les poiriers, comme les
pommiers, ont tendance à mal s'autoféconder. Pour améliorer la
fructification, plantez donc côte à côte deux variétés qui pourront se
polliniser mutuellement. Dans les petits espaces, la culture en
espaliers est conseillée afin de gagner de la place et de conférer au
poirier un côté graphique et esthétique.
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Mar 20 Nov - 10:26

FOCUS SUR


le buis boule






Son charme intemporel est pourtant furieusement tendance.

Un petit peu de botanique...


Le buis appartient à la famille des Buxacées. Le nom latin du buis commun est Buxus sempervirens.
Son origine


Le buis est une plante millénaire originaire d'Europe du Sud et d'Asie
Mineure. On peut le rencontrer à l’état naturel dans tous les massifs du
sud de la France.
Portrait


S’il est aussi apprécié et répandu dans nos jardins, c’est que le buis a
beaucoup d’atouts à nous offrir ! Symbole des jardins à la française où
le Nôtre l’a érigé en star, il plait pour son feuillage persistant
toujours vert, sa croissance lente et sa capacité à supporter les
tailles régulières. Ce qui en fait l’arbuste idéal pour la réalisation
de topiaires !
Sobre et discrète, la boule est l’une des formes la plus courante, ce
qui ne lui empêche pas de toujours surprendre le visiteur. Le buis a
également pour lui sa longévité exceptionnelle et sa rusticité
exemplaire qui en font un investissement sûr et profondément durable !



Comment le soigner ?


Le buis boule est sensible à certains ravageurs et maladies.

Utilisations


Quoi de mieux que le charme d’un buis boule en pot pour apporter une
touche chic à une entrée de maison. Assurez-vous de le tailler
régulièrement pour conserver sa forme, jusqu’à plusieurs fois par an
avec une cisaille propre et bien affutée. On peut également l’inclure au
jardin au sein d’une petite haie taillée pour rompre la ligne et
attirer le regard.
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Mar 20 Nov - 10:35





Forcer un bulbe d’amaryllis




L’amaryllis est la plante phare de l’intérieur pour
les fêtes de fin d’année. Avec ses fleurs géantes, elle émerveille les
enfants et étonne beaucoup les adultes.
Si vous n’avez pas encore planté son bulbe, il est encore temps de le faire, mais dépêchez-vous !
À quelques semaines de Noël, privilégiez si possible un bulbe où les
feuilles commencent à apparaître au sommet, vous gagnerez un temps
précieux…


  • 1. Choisissez un pot assez large et suffisamment haut pour contenir le bulbe.
    Les pots en argile ne sont souvent pas très décoratifs pour
    l’intérieur, aussi, nous vous conseillons plutôt de porter
    exceptionnellement votre choix sur un cache-pot. L’inconvénient est que
    ce type de contenant n’est pas percé ! Ceci est problématique pour la
    croissance des plantes qui, en général, n’apprécient pas du tout avoir
    les racines qui traînent dans l’eau stagnante. L’astuce consiste donc à
    déposer au fond du pot un lit de billes d’argile comme drainage.
  • 2. Placez ensuite une couche d’environ 5cm de terreau et positionnez le bulbe au centre du pot.
  • 3. Comblez l’espace sur les côtés du bulbe et n’hésitez pas à bien tasser le terreau.
    En effet, les hampes florales de l’amaryllis sont tellement longues
    et épaisses qu’elles pourront avoir tendance à déséquilibrer le bulbe à
    partir du moment où elles pousseront.
    C’est pourquoi il est important de positionner le bulbe bien droit avant de le caler.
  • 4. Ne couvrez le bulbe qu’aux trois quarts en laissant apparaître son toupet.
  • 5. Enfin, humidifiez bien le terreau à l’aide d’aide d’un arrosoir.


Votre plantation est terminée. Placez votre pot près d’une source de
lumière et d’une source chaude. On peut même la poser sur un radiateur
en fonte qui lui apportera une chaleur douce bénéfique. Quoiqu’il en
soit, n’oubliez surtout pas d’assurer l’arrosage régulier du bulbe pour
assurer sa croissance.

Dans quelques semaines, une fleur s’épanouira et épatera vos amis et votre famille !







Au pied de mon arbre, …




…je plante un tuteur ! Comme une épaule sur
laquelle compter, les jeunes arbres ont besoin d’être tuteurés dans les
premières années suivant la plantation.


Pourquoi ?

Contrairement aux arbres de la nature, les arbres de pépinière
présentent un système racinaire limité. Avant d’atterrir dans votre
jardin, un arbre qui a été cultivé en pleine-terre a été déraciné et ses
racines ont été taillées pour faciliter le transport. Par conséquent,
au moment de la plantation, elles ne permettent souvent pas à l’arbre de
bien s’ancrer dans le sol et de résister aux vents qui soufflent. C’est
encore plus vrai pour un arbre cultivé en conteneur dans lequel les
racines ont tendance à rapidement tourner en rond.
Ainsi, pour faciliter l’enracinement d’un nouvel arbre, il est vivement
conseillé de poser un ou plusieurs tuteurs pour l’aider à maintenir son
équilibre contre les rafales. Le tuteurage est utile pendant au moins 2 à
3 ans le temps que le système racinaire se développe et permette à
l’arbre de s’ancrer solidement et définitivement dans le sol.


Des piquets pour les jeunes arbres tiges

Les jeunes arbres tiges, qu’ils soient fruitiers ou ornementaux, peuvent
être maintenus grâce à des piquets de bois. Cette technique est la plus
adaptée jusqu’à un diamètre de 8 cm environ.

Trois alternatives existent :

  • 1. Premièrement, pour soutenir un arbre, on peut se contenter d’un seul tuteur.
    IMPORTANT ! Pour éviter de blesser les racines, il est toujours préférable de poser ce tuteur avant la plantation de l'arbre.
    Choisissez un piquet de bois d'environ 5 cm de largeur et
    assurez-vous qu’une fois planté au fond du trou de plantation (à la
    masse, sur 60 cm minimum et dans un sol dur) sa longueur finale sera au
    minimum égale à celle du tronc de l’arbre.
    Plantez ensuite l’arbre au pied à une vingtaine de cm en veillant à
    ce que le tuteur soit placé du côté des vents dominant pour ne pas que
    l'arbre s'y frotte. Fixez l’arbre au tuteur grâce à un collier de
    serrage en caoutchouc ou à du lien souple sur au moins deux points.
  • 2. Si les vents sont forts ou que la motte ne
    permet à l’arbre d’être accolé au tuteur, mieux vaut planter deux
    tuteurs reliés par une planchette ou un demi-rondin face au vent.
    L’arbre sera planté au milieu et fixé à la planche, on parle de
    tuteurage double.
  • 3. Enfin, pour les arbres de grande valeur ou
    qui ont une forte prise au vent, on peut même poser trois tuteurs.
    L’arbre est ainsi maintenu par du lien souple en trois points, ce qui
    lui garantit une excellente stabilité.


Gardez toujours en tête que l’arbre ne doit pas pour autant être
complètement immobilisé. Le tronc doit toujours pouvoir se mouvoir
naturellement et les fixations ne doivent pas gêner la croissance du
bois.


Des haubans pour les conifères et les gros sujets

Pour les conifères ainsi que les arbres dont le diamètre du tronc est
supérieur à 8 cm, le tuteur n’est pas ou plus adapté. En effet, chez les
conifères, les branches étant réparties sur tout le tronc, elles ne
permettent pas d’accoler un piquet. On conseille alors de recourir à des
haubans.

La technique est simple. Il suffit d’enfoncer dans le sol à distance
égale avec le tronc (environ 1/3 de la hauteur de la plante) 3 petits
piquets disposés selon un triangle équilatéral.
Pour réaliser un hauban, constituez ensuite une boucle autour du tronc
(à 2/3 de la hauteur de l'arbre environ) avec du cordage solide ou du
fil de fer inoxydable. Pour ne pas blesser l’arbre, la boucle doit être
absolument recouverte d’une gaine souple. On peut en découper dans un
vieux tuyau d’arrosage ou une chambre à air de vélo par exemple. Pour
finir, tendez le cordage ou le fil et venez le nouer au piquet.
Puis, faites de même avec les deux autres haubans. Votre arbre sera ainsi parfaitement arrimé.

Vous avez retenu la leçon ? Il ne vous reste plus qu’à planter, c’est la période idéale !
Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Ven 23 Nov - 9:26

study study study

À la Sainte Catherine,
tout bois
prend racine !

Intemporel, ce dicton est valable pour toutes les plantes quelque soit leur conditionnement.

Hors gelées, l'automne et le mois
de novembre restent la période
optimale pour vos plantations
de fruitiers, d'arbres, d'arbustes
et de plantes de haies !
Plantez selon vos envies, c'est
le bon moment...

Mon Eden.
Revenir en haut Aller en bas
michèle
GENTIL MEMBRE
GENTIL MEMBRE
avatar

Date d'inscription : 05/02/2011
Age : 69

MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Ven 23 Nov - 10:42

Je voudrais planter un laurier sauce. J'ai un laurier monté en arbre, je vais le scier à la base et à côté je planterai un laurier sauce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JARDINAGE ( novembre ).   Mar 27 Nov - 10:14

FOCUS SUR: le bambou sacré (Nandina domestica)




Son feuillage de feu fait merveille, notamment dans les petits jardins urbains.
Un petit peu de botanique... Nandina domestica est une plante qui appartient à la famille des Berbéridacées. On l’appelle communément bambou sacré, mais elle n’a pourtant rien à voir avec le bambou que nous connaissons. Elle tient en fait son surnom du fait qu’elle soit souvent plantée à proximité des temples en Asie.
Son origine Le bambou sacré est originaire de Chine et du Japon, où il est très populaire.
Portrait Nandina domestica est un arbuste vif et gracieux très décoratif qui peut mesurer jusqu’à près de 2 m de hauteur. Il apporte un intérêt indéniable une grande partie de l’année du fait de son feuillage enflammé. En effet, au printemps, les jeunes feuilles qui apparaissent lors du débourrement des bourgeons présentent une belle couleur pourpre. Puis, elles verdissent l’été en conservant des teintes pastel douces avant de reprendre des teintes rouges-orangées merveilleuses à l’automne.
La floraison, elle, a lieu en fin de printemps ou en été, sous forme de panicules de fleurs blanches qui persistent longtemps. Le bambou sacré est une plante plutôt rustique qui peut résister assez aisément jusqu’à - 15 °C en pleine-terre, s’il est planté dans un sol bien drainé et en situation abritée, à l’abri des vents glacials.
Conseils de culture Suivez les précieux conseils de Mon Eden

Comment le soigner ? Le Nandina domestica est sensible à certains ravageurs et maladies.

Utilisations Le Nandina domestica est une plante parfaitement adaptée aux massifs où il se mariera bien avec des vivaces et des graminées en premier plan. Il apprécie les sols riches et humifères, légèrement acide ce qui en fait également un compagnon de choix aux rhododendrons, bruyères et azalées. Sur un balcon ou une terrasse, il peut même s'installer seul dans un bac ou dans une potée d'automne.
Revenir en haut Aller en bas
 
JARDINAGE ( novembre ).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JARDINAGE ( novembre ).
» Promo Auchan à partir du 11 novembre
» Le jardinage pour les nuls
» La Roche sur Foron (74) du 27 au 29 novembre
» Epoque d'épandage de compost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rescue york :: Bavardage en Tout Genre :: Plantes et Jardins-
Sauter vers: