rescue york

aide au placement de yorks , autres petites races,et réformés d'élevage
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE LANGAGE DES FLEURS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: LE LANGAGE DES FLEURS.   Jeu 4 Oct - 5:45

Langage des fleurs


Découvrez quelles fleurs apporter à votre rendez-vous…

Couleurs des fleurs et symbolisme


Le symbolisme des fleurs se retrouve dans leur couleur et leur variété.
Chaque choix doit être judicieux pour ne pas heurter les sensibilités.
Un ton mal assorti, une espèce mal choisie, et c’est le quiproquo assuré !

Pour éviter d’avoir à réparer les pots cassés, prenez le temps nécessaire pour faire de votre geste un digne messager !

Il faut également bien savoir que plus une couleur est pâle, plus le sentiment se veut léger et discret. A contrario, les tons plus sombres sont souvent empreints de tristesse. Enfin, les couleurs vives décuplent la force de l’émotion.

On peut trouver certaines fleurs dans une grande variété de couleurs comme la rose (signification de la rose rouge et signification de la rose blanche). Elles peuvent ainsi avoir beaucoup de significations différentes selon la couleur utilisée.

- Le blanc incarne la pureté, la virginité, mais aussi le raffinement et l’élégance.
Les fleurs blanches sont parfaites pour exprimer l’admiration que l’ont
ressent envers quelqu’un. En effet, sa pureté évoque la perfection.
Symbole de naïveté, une fleur blanche sera parfaite pour une jeune fille
en fleur.

- Le violet, c’est la délicatesse et la profondeur des sentiments.
On enverra des fleurs violettes pour montrer à la personne aimée que
l’on pense tendrement à elle, ou pour lui signifier son amour en toute
discrétion. Mais il évoque aussi la douleur.

- Le rouge est une couleur violente et agressive (celle qui excite le taureau dans l’arène) ! Elle exprime l’ardeur et la chaleur des sentiments, la passion.
Le rouge donne du courage et s’utilise pour faire une déclaration
passionnée à la personne aimée. Un rouge trop foncé se teinte de
jalousie.

- Le jaune évoque la lumière, le soleil, le talent artistique.
Les fleurs jaunes sont, en général, la promesse du bonheur assuré. Mais
attention à certaines variétés, pour lesquelles le jaune devient un
symbole de trahison et d'infidélité !

- Le rose évoque la douceur et la maternité. On offre des fleurs roses pour exprimer son amitié, sa tendresse, son affection. Il nuance aussi les sentiments de l’amour.

- L’orange symbolise la joie, la gaieté, la satisfaction. Du point de vue sentimental, il incarne un amour solide et confortable.

- Le bleu est la couleur de la tendresse. Plus il est soutenu, plus le sentiment est passionné. Par contre, un bleu très foncé évoque un souvenir douloureux.

- Le vert représente l’espérance, l’optimisme. Un vert vif, c’est une confiance avouée, un vert foncé, elle s’est évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Jeu 4 Oct - 6:00

Offrir des fleurs : comment, et à quelle occasion ?

Comment offrir des fleurs ?
Voici quelques conseils pour votre offrande florale :


  • Si vous faites livrer votre composition, n’oubliez jamais de joindre une carte de visite ou un mot dicté a votre fleuriste.
  • </li>
  • Les fleurs ne s’offrent généralement qu’à une jeune fille (choisissez de préférence des variétés très pâles), à une femme ou à un monsieur très âgé?

  • Les fleurs coupées s’offrent par nombre impair,
  • </li>
  • Il est très convenable de cueillir les fleurs de son jardin et de les apporter à son hôte, sauf si celui-ci vit à la campagne,
  • </li>
  • Enfin, il suffit de glisser une rose rouge dans un bouquet pour déclarer son amour.
  • </li>
  • Les roses s’offrent en nombre pair (sauf si votre bouquet en contient moins de dix) : 12 pour remercier, 24 pour être galant et 36 pour déclarer sa flamme !

A quelle occasion ?
On peut laisser libre cours en toute circonstance à sa générosité.
Néanmoins, il est des occasions où il est de bon ton d’offrir un joli
bouquet :


  • Pour remercier après un dîner, un geste touchant, une attention particulière,
  • </li>
  • Pour soutenir une personne hospitalisée,
  • </li>
  • Pour féliciter après un heureux évènement, attention au parfum qui devra être léger,
  • </li>
  • Lors d’un enterrement, en prenant soin de sélectionner les variétés appropriées ou les fleurs favorites du défunt,
  • </li>
  • Pour s’excuser, sans oublier que cela doit se faire en main propre,
  • </li>
  • Pour déclarer son amour, à tout âge, quelles que soient les circonstances.
  • </li>
  • Pour des fiançailles : rappelons que le fiancé doit faire livrer une corbeille de fleurs blanches puis, traditionnellement, offrir le bouquet de la mariée.
  • </li>
  • Pour décorer une chambre, une réception, en accordant une attention particulière aux tons et au parfum de la composition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Jeu 4 Oct - 6:40

Les fleurs une par une


- l’amaryllis le symbole de fierté.

- l’arum, cette jolie fleur messagère de confiance.

- bégonias, ces fleurs si cordiales

- bleuet, ces fleurs bleuté mais timides !

- bouton d’or, dorée de joie !

- fleur de cactus, qui cache bien son jeu !

- camélias, ces beautés musicales

- capucines, ces plantes passionnées et amoureuses !

- chèvrefeuilles, oubliées mais symbole de fidélité,

- clématites, idéales pour les amoureux joueurs !

- colchiques, symbole de jalousie ?

- coquelicots si apaisants…,

- chrysanthèmes, un autre symbole de l’amour,

- cyclamens, ces fleurs si belles mais jalouses,

- fuchsias, symbole du désir,

- géraniums, courantes et qui traduisent l’amitié,

- gentianes : si méprisantes que ça ?

- glaïeuls pour la réussite amoureuse !

- l’iris, messagère heureuse !

- jasmin, cette fleur au parfum délicieux si tentante

- lilas pour les amours innocents,

- lys, pas seulement un symbole de luxe,

- magnolia, synonyme de force,

- muguet : le classique du 1er mai, mais pourquoi ?
- fleur de nénuphar : d’une beauté incroyable !

- pensée, si nostalgique,

- pivoine, symbole trop oublié de l’amour !

- primevère, pour les premiers amours,

- rose, la reine des fleurs, de la parfumerie, et de l’amour

- tournesol, cette fleur ensoleillée,

- tulipe, un autre message pour les amoureux !
- véronique, cette fleur fidèle…

- violette, secrète mais toujours amoureuse !


Quelles fleurs pour quels sentiments ?


Les fleurs synonymes d’amour, comme la rose bien entendu, mais aussi des dizaines d’autres comme le jasmin !
Les fleurs synonymes d’amitié, comme le muguet !
Les fleurs synonymes de beauté, comme la reine des fleurs
Les fleurs messagères du désir, comme le fuchsia, la rose (toujours elle!), et d’autres…
Les fleurs qui traduisent la pureté ou la sincérité… comme les charmantes chèvrefeuilles !



Signification de la rose rouge

La rose rouge porte la signification de l’amour absolu, l’amour passionné. Les sentiments de la personne qui l’offre sont forts et profonds. La rose rouge
peut également porter le symbole de l’admiration et de la dévotion. Les
bouquets reflètent généralement un engagement fort et durable, alors on
vous souhaite que ça dure !

Quelques photos de la reine des fleurs :







Signification de la rose blanche

La rose blanche porte la signification de l’amour pur, de l’authenticité des sentiments. Elle se distingue des autres roses par ce caractère pur : votre amour est limpide et élégant.

Ces roses blanches sont généralement associé à la pureté du premier amour, à une personne innocente qui est un compagnon idéale dans une relation amoureuse.

Photos :




Anecdote historique :
La “rose blanche” est le nom d’un groupe de résistants
allemands, formés en 1942 par des étudiants et un professeur pour
résister au totalitarisme nazi.



Anémone, rupture ou renaissance

L’anémone symbolise la rupture, l’abandon, la persévérance ou la renaissance.
Offrir une anémone, c’est généralement signifier à sa partenaire la fin de son amour.
Les plus optimistes y verront le signe d’une renaissance puisque la
liberté retrouvée est à l’aune d’un jour nouveau. Un professeur pourra
aussi tendre cette fleur a son élève et citer John Quincy Adams : “Le
courage et la persévérance ont un talisman magique devant lequel les
difficultés disparaissent et les obstacles s’évaporent”.

Un peu d’histoire :
Selon la mythologie gréco-romaine, l’anémone serait née de la mort
d’Adonis, dieu de la végétation et de la nature. Celui-ci, partagé entre
deux femmes, Perséphone et Aphrodite, perdit la vie sous la charge d’un
sanglier. Aphrodite en si affligée qu’elle fit naître l’anémone rouge
du sang de son défunt mari.

Anecdote :
Au printemps, les bois de Meudon sont envahis par une multitude d’anémones, pour le plus grand bonheur des amateurs franciliens.







Glycine, symbole de tendresse pour un(e) ami(e)

La glycine est symbole de tendresse et d’amitié. Un bouquet de glycines s’offre donc a un ami cher.

Un peu d’histoire :
La glycine est le nom vernaculaire de cette magnifique plante grimpante.
Son appellation scientifique est Wisteria, donnée en hommage au docteur
Caspar Wistar (1761-1818), un anatomiste de l’université de
Pennsylvanie.
Les glycines proviennent aujourd’hui des États-Unis, du Japon et de la Chine, où on leur voue une attention toute particulière.

Anecdote :
En Chine, un certain nombre de plantes, dont la glycine, sont placées de
façon à recevoir un maximum d’éclairement lunaire car ce rayonnement
est réputé les guérir, les soigner et les protéger.







Pervenche : symbole discret de la tristesse

La pervenche symbolise la mélancolie ; en offrir est un moyen d’exprimer sa tristesse. Ce cadeau est un appel à l’aide qui se veut discret.

Un peu d’histoire :
Cette jolie plante aux fleurs violettes pousse naturellement en Europe.
La pervenche, chère à Jean-Jacques Rousseau, a été et est encore un
élément important de la pharmacopée populaire en Europe. Les divers noms
qu’on lui a attribués étaient sans doute liés à ses usages multiples :
la ‘violette des morts’ couronnait la tête des jeunes filles au lieu de
leur sépulture ; la ‘violette des sorciers’ permettait de guérir les
blessures ; enfin, elle fût appelée ‘herbe au pucelage’ pour ses
propriétés astringentes.

Anecdote :
La pervenche a longtemps été considérée comme une plante sacrée, d’où
son apparition sur les jeux de cartes : à coté du valet de pique, elle
signifie que cette carte est bonne, car celle-ci finira par trouver aide
et protection.






Le millepertuis : pour se pardonner d’un retard !

Le millepertuis symbolise le retard. Arriver en retard avec un bouquet de millepertuis ne peut que favoriser la compréhension de celui qui attend et alléger ses griefs.

Un peu d’histoire :
Nos ancêtres utilisaient l’huile rouge si particulière de cette plante
pour traiter les blessures externes (brûlures de coups de soleil,
contusions). Au Moyen Age, le millepertuis était connu sous le nom de
Fuga daemonorum (chasse-diable), et était censé éloigner les démons.
D’autres en ont fait des philtres d’amour.

Anecdote :
Le millepertuis tire son nom de petites glandes translucides qui donnent
l’impression qu’il est perforé de ‘mille trous’. Pour expliquer cette
singularité, une légende raconte qu’une jeune fille, poursuivie par le
diable, se cacha dans un champ de millepertuis. Afin de la retrouver,
Satan aurait troué toutes les feuilles de la plante.







La pâquerette, douceur et innocence

La pâquerette symbolise la douceur champêtre, l’innocence et l’attachement.
Comme beaucoup de fleurs des champs, la pâquerette rappelle l’innocence de l’enfant qui la cueille pour l’offrir à sa maman.

Un peu d’histoire :
La pâquerette est le symbole de la Vierge Marie ; son nom scientifique Bellis perennis, signifie d’ailleurs ‘beauté éternelle’.
Son nom commun a pour origine sa floraison massive a Pâques (en fait, elle fleurit presque toute l’année).

Anecdote :

Autrefois, on pensait qu’elle soignait les affections des voies respiratoires et l’on mangeait ses feuilles en salade.








Les orchidées, symbole de passion absolue

L’orchidée est symbole de luxe, volupté, mystère et passion.
Cette fleur fantasmagorique, symbole de la beauté absolue,
incarne le mythe de la femme idéale. L’orchidée est la fleur parfaite
pour déclarer un amour secret à l’élu(e) de son cœur, cette divine
créature souvent intimidante.
Et pour les couples exceptionnels, les noces d’orchidée célébreront aussi leurs cinquante-cinq ans de mariage !

Un peu d’histoire :
Cette espèce serait l’une des plus récentes sur l’échelle de
l’évolution. C’est grâce à l’étude de la morphologie particulière des
fleurs d’orchidées, dotées d’une connotation sexuelle, et des relations
que ces plantes entretiennent avec les insectes que Charles Darwin
aurait en partie établi son modèle théorique de l’évolution au XIXè
siècle. Rien d’étonnant à ce que que dans la Chine ancienne, cette fleur
fût le symbole de la fécondité ; les ‘Maisons dorées des Orchidées’
désignaient les maisons qui accueillaient les jeunes femmes à marier. Le
philosophe chinois Confucius disait : ‘ Rencontrer des hommes bons,
c’est pénétrer dans une pièce emplie de ces fleurs.’

Anecdote :
Selon la légende, l’orchidée apporterait un fils si la fleur s’ouvre
vers l’est et une fille si elle s’épanouit vers l’ouest ! Il suffirait
donc de tourner le pot pour conjurer le sort…







L’oeillet, autre symbole d’amour audacieux

L’oeillet est symbole d’audace et d’admiration. Ils se mêlent facilement aux autres fleurs de par leurs multiples couleurs et apportent une énergie positive à la composition.

Un peu d’histoire :
L’oeillet est une fleur très romanesque : blanche, elle évoque la passion, rouge, les sentiments charnels. C’est d’ailleurs un oeillet rouge qui tombe dans le cachot de Don José au dernier acte de Carmen.
Le port à la boutonnière de l’oeillet blanc était sous la Restauration
le signe distinctif de reconnaissance des royalistes du parti ultra.

Anecdote :
Attention, pour certaines personnes superstitieuses, l’oeillet porte malheur; Renseignez-vous discrètement avant de l’offrir !







Le rhododendron, symbole d’élégance

Le rhododendron est symbole d‘élégance et de beauté.
Ils illustrent parfaitement la fleur évoquée par Yvon Paré : “Le charme
et la beauté, c’est la fleur de la peau, la danse qui flambe dans un œil, la lumière que porte un sourire.”

Un peu d’histoire :
Plus connu sous le nom d’azalée, le rhododendron
vient du grec rhodon, ‘rose’, et dendron, ‘arbre’ , littéralement arbre
à roses. A l’époque médiévale, le rhododendron était appelé ‘rosage’,
terme qui a été conservé jusqu’au XVIIIè siècle puisque Joseph Pitton de
Tournefort introduisit en 1702 le ‘rosage de la mer noire’, à la suite
d’un voyage en Asie Mineure. C’est au naturaliste Linnée que l’on doit
la dénomination de rhododendron mais son véritable succès a commencé
avec les espèces d’origine himalayenne et chinoise, au milieu du XIXè
siècle.

Anecdote :
Les somptueux ‘feux d’artifices’ du rhododendron, selon l’expression de
Georges Duhamel, abritaient les jeux de cache-cache du jeune Marcel
Proust au jardin des Champs-Élysées.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L'AMARYLLIS.   Dim 4 Nov - 9:44



Amaryllis - symbole de fierté ?


L’amaryllis est symbole de fierté, vanité, coquetterie ou encore arrogance.
Si on vous offre une amaryllis, cela ne signifie pas forcément que vous
êtes belle comme l’Amaryllis de Virgile (70- 19 av. J.-C.), mais
peut-être que vous êtes désespérante comme l’Amaryllis de Théocrite (v.
310-v. 250 av. J.-C.)

Un peu d’histoire
Virgile avait donné le nom d’Amaryllis à une bergère de ses Bucoliques,
symbole de la beauté et de la fraîcheur paysannes. Le symbole fut
repris, au milieu du XVIIè siécle, dans les salons littéraires. Louis
XIII lui-même, au temps des précieuses, composa une chanson en l’honneur
de sa bien-aimée Marie de Hautefort rebaptisée du nom de cette fleur.

Anecdote
Posée dans une large soucoupe, la fleur d’amaryllis se fait objet de
décoration raffiné et design ; les créateurs en usent et en abusent avec
malice.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Dim 4 Nov - 9:52



L’arum est la symbolique de la confiance, de la profondeur de l’âme.



Occasion.
L’arum est la fleur a offrir absolument à une personne confrontée à un choix difficile.
A la croisée des chemins que la vie nous propose, il est conseillé
d’écouter son coeur pour connaître la voie à suivre et de faire
confiance à son intuition.

Anecdotes et histoire.
Cette fleur légèrement toxique mais néanmoins très jolie était
considérée au Moyen Age comme un des attributs du diable. Son nom vient
de celui du frère de Moïse, Aaron, qui fabriqua en son absence le
fameaux veau d’or.

Citation.
“Ses volets étaient toujours fermés ; elle ne recevait pas de courrier
et sa porte s’ouvrait seulement pour des traiteurs qui livraient des
repas tout préparés ou des fleuristes qui, chaque matin, apportaient des
monceaux de lys, d’arums et de tubéreuses.” Georges Perec, La vie mode
d’emploi.


Photos.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Dim 4 Nov - 9:57



Le bégonia est symbole de cordialité.

Contrairement à la plupart de ses congénères, le bégonia ne parle pas d'amour. Cette fleur couronne une amitié sincère tout simplement.

Un peu d’histoire :
Le nom de bégonia fut donné à l’espèce au XVIIè siècle par Charles
Plumier, en honneur de son protecteur, Michel Bégon, intendant de la
marine à Rochefort-sur-Mer. C’est lors d’une expédition aux Amériques et
aux Antilles qu’il découvrit cette nouvelle espèce végétale.

Anecdote :
Le bégonia comprend plus de 900 espèces originaires des régions
tropicales. Les plus curieux pourront s’extasier au “Conservatoire du
bégonia” situé à Rochefort-sur-Mer, en Charente-Maritime, qui regroupe
plus de 600 variétés.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Dim 4 Nov - 10:02



Bleuet - Symbole de la timidité et de l’humilité.


Signification.
Le bleuet est symbole de timidité et d’humilité.
C’est donc une fleur à offrir à une femme d’une grande humilité ; il peut, en outre, dévoiler la timidité de celui qui l’offre.

Un peu d’histoire.
Centaurea est le nom botanique du bleuet. Elle porte ce nom en l’honneur du centaure Chiron,
mi-homme, mi-cheval, présenté dans la mythologie grecque comme
l’inventeur de la médecine ; blessé par une flèche empoisonnée, il
aurait été guéri grâce au suc du bleuet.
Outre ses pouvoirs curatifs reconnus, il permettait autrefois d’afficher
son état civil : ainsi, la jeune fille à marier portait la fleur dans
ses cheveux, quand au jeune homme cherchant l’âme sœur, il la portait à
sa boutonnière.

Anecdote.
Le bleuet, avant d’obtenir sa couleur definitive a
laquelle il doit son nom, est d’abord tout blanc durant deux bonnes
semaines, et rougit par la suite, jusqu’à etre bien mûr, et devenir
bleu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Mar 12 Fév - 6:44

super ce poste dommage que je ne l'ai pas vu avant
merci Cristal pour tout ce que tu fais
Revenir en haut Aller en bas
nanou
GENTIL MEMBRE
GENTIL MEMBRE
avatar

Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 66

MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Mar 12 Fév - 7:57

oui cristal Danielle a raison
et toutes ces jolies photos que tu nous mets
Revenir en haut Aller en bas
Flo81
GENTIL MEMBRE
GENTIL MEMBRE
avatar

Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Mar 12 Fév - 9:14

Merci Cristal. Dommage qu'on ne puisse pas sentir le parfum à travers l'écran !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Mer 20 Mar - 17:19


La primevère symbolise le premier amour. Qu’il est bon de se souvenir de ses premiers amours, avec un bouquet de primevères fraîchement coupées !



Un peu d’histoire :
La primevère porte ce nom en hommage au printemps qui, en vieux français, se disait primevere. Ce mot vient de la forme latine tardive prima vera, construite d’après la locution primo vere : ‘au début du printemps’.
A l’état sauvage, les primevères poussent principalement dans les régions proches de l’Himalaya et de la Chine, mais aussi en Europe, comme dans les Alpes ou dans les Ardennes.

Anecdote:
Les oiseaux se delectent de la sève particulièrement sucrée des primevères ; elles attireront les plus beaux volatiles.

Primevère:

symbole de jeunesse, de renouveau, d'un amour naissant, des premiers désirs. Aimons nous l'espace d'un printemps.
blanche : je vous aime d'un amour pur et idéalisé.
bleue : je vous aime tendrement.
mauve : innocence d'un premier amour.
rose : amour naissant ; premier amour chaste.

La primevère commune, primevère acaule est une plante herbacée pérenne de la famille des Primulacées des régions tempérées de l'hémisphère nord.
On la rencontre abondamment dans l'Ouest de la France, où elle supplante localement les coucous (Primula veris). Elle se distingue de cette espèce par des fleurs jaune pâle, à pétales étalés et dont les pédoncules partent tous directement de la base de la plante. Dans les zones où ces deux espèces cohabitent on peut en rencontrer des hybrides.
La primevère commune est à l'origine de variétés ornementales, et les feuilles sont comestibles en salade.
Ce sont les mêmes que celles de la primevère officinale ou coucou et de la primevère élevée (Primula elatior)
Les fleurs, adoucissantes et calmantes, sont utilisées dans des mélanges pectoraux.
Toute la plante et particulièrement la racine ont des propriétés analgèsiques, anti-spasmodiques, diurétiques et expectorantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Mer 20 Mar - 17:24


La violette symbolise la modestie, l’humilité, ou bien encore, un amour secret.
Offrir un bouquet de violettes est un geste empli d’humilité, qui rappelle la discrétion de cette petite fleur sauvage.



Un peu d’histoire:
Appelée aussi ‘fleur de mars’, la violette fut chez les Grecs et les Celtes, l’emblème de l’innocence et de la virginité ; elle ornait le cercueil des jeunes vierges. Les romains en faisaient du vin et des guirlandes. Dans le haut Moyen Âge, le ‘chapel de fleurs’ fut considéré comme une marque d’honneur et de respect. A la fin du XVè siècle, les dames de Naples offrirent à Charles VIII, à son entrée dans leur ville, une couronne de violettes. Napoléon voua une passion à la petite fleur mauve parce que le jour où il rencontra Joséphine de Beauharnais, celle-ci en arborait un bouquet à la ceinture. Durant son exil sur l’île d’Elbe, ‘aimez-vous les violettes ?’ devint d’ailleurs la phrase de reconnaissance avec ses partisans.

Anecdote :
Dans certaines campagnes anglaises, la violette est réputée maléfique (comme la plupart des fleurs des champs) et ne doit être offert qu’en bouquet, car une seule violette dans une maison ferait mourir les poulets et les canards… On dit également que la floraison des violettes en automne annonce un décès (!).

Le genre Viola se décompose en 2 groupes qu’on reconnait en général par la disposition des pétales :

les violettes : 2 pétales vers le haut et trois vers le bas,
les pensées : 4 pétales vers le haut et un vers le bas.


Violette :

en général : modestie, simplicité, pudeur. Votre charme est délicat et subtil
violet : je vous aime mais suis trop timide pour vous l'avouer. Qu'on ignore notre amour. Vous êtes modeste.
Violette de Parme : laissez-moi vous aimer.
Violette double : je partage votre amour (ou votre amitié)






L 'Amour Violette

Violette est passionnée, mais n'aime qu'en cachette
Elle hésite à sortir de son écrin de feuille
Si secrète qu'il semble qu'elle se recueille
Elle se voile d'ombre, élégante et discrète.

Corolle veloutée, délicate silhouette
Et parfum raffiné : Violette saurait plaire
Cependant, cette fleur demeure solitaire
Perdue dans ses pensées, elle n'est point coquette.

Un jour viendra pourtant, où la belle Violette
Révèlera au monde ses trésors cachés
Et alors éclora, dans ses yeux mordorés
La tendresse absolue, l'Amour pur des fleurs quiètes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Mer 20 Mar - 17:31

Les tournesols sont symbole d’orgueil ou d’éblouissement. Ils sont l’incarnation florale des personnes rayonnantes, dont l’aura éblouit leur entourage. Ils sont vivement recommandées aux êtres qui manquent d’assurance.



Un peu d’histoire.
Originaire de l’ouest de l’Amérique du Nord, cette fleur a été cultivée pour la première fois en Europe en 1562, dans les jardins royaux de Madrid, à partir de graines rapportées par les Espagnols.

Les Incas attribuaient au tournesol des propriétés magiques, en raison de sa perfection géométrique ; ils en ont fait leur emblème royal.

Quant aux Indiens d’Amérique du Nord, ils l’utilisaient en vannerie, se servaient des fleurs comme colorant et mâchaient les tiges comme du chewing-gum.


Anecdote.

Pour faire un litre d’huile, il faut les graines de 50 tournesols.
En Allemagne, cette huile possède des vertus écologiques, puisqu’elle est utilisée comme biocarburant.


Tournesol :

jaune : vous êtes mon soleil, je ne vois que vous, c'est vers vous que je me tourne.
orange : la santé ou la fidélité en amour, mes yeux ne voient que vous. Vous êtes charmant et/ou je vous admire
Revenir en haut Aller en bas
josette
GENTIL MEMBRE
GENTIL MEMBRE
avatar

Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 74

MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Jeu 21 Mar - 11:00

très joli et plein de poésie
Revenir en haut Aller en bas
http://raymond.bellanger@wanadoo.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Jeu 21 Mar - 12:34



Le langage des fleurs

Les fleurs : Elles naissent dans un mystère
Et jaillissent de la terre,
Avec toutes les couleurs,
Elles apportent le bonheur... Les fleurs

Dans la rosée elles s'ouvrent
Et le soir elles se couvrent,
Sans faire le moindre bruit
Pour s'endormir la nuit.

Elles cherchent le soleil
Qui passe dans le ciel,
Elles se gorgent de chaleur
Et adorent la douceur.

Elles invitent les abeilles
A boire dans leur stigmate,
Pour emplir des corbeilles
De pollens dans leurs pattes

Travaillant de longues heures
Elles emportent en leurs mains
Des grandes prairies de fleurs
Qui renaîtront demain...

Les fleurs ont un langage
Qui parle aux gens sages,
Pour leur dire en silence
Tout l'amour que l'on pense ...

Nobles fleurs d'élevages
Qui font de longs voyages,
Petites fleurs des champs
Que ramassent les enfants.

Elles viennent en visite
Pour montrer qu'on existe,
Elles consolent ceux qui pleurent
Et fleurissent ceux qui meurent ... Les fleurs

Si la vie est trop dure
Va donc dans la nature.
0uvre bien grand ton coeur
Pour y mettre des fleurs

Respire tous leurs parfums
Sans y mettre les mains,
Pour que même fanées,
Elles reviennent chaque année ... Les fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Ven 22 Mar - 11:08




La fleur de magnolia représente la force et la dignité. Il est parfois le signe d’un amour timide.

Occasion.
Seul un homme fort peut s’enorgueillir de vous offrir un magnolia : vous pourrez alors lui faire confiance en toute circonstance.

Un peu d’histoire.
Le magnolia est originaire d’Amérique et d’Asie. En Chine, on le retrouve représenté sur les oeuvres d’art depuis plusieurs siècles : au VIIè siècle avant JC, les moines bouddhistes implantaient déjà des magnolias à fleur blanche autour des temples en symbole de pureté. En France, le magnolia fut emporté en 1737. Son nom lui a été donné en hommage à Pierre Magnol, naturaliste français directeur du Jardin botanique de Montpellier.

Anecdotes.
C’est une des plus anciennes plantes répertoriées à ce jour, puisqu’elle existait déjà depuis la préhistoire.


Magnolia :

dignité, amour de la nature ; gaieté
jaune : expression de la fidélité.
rose : expression d'un amour timide
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Ven 22 Mar - 11:15




Le Lys symbolise la pureté, la noblesse, l’amour chaste.
C’est une fleur élégante et délicate qui confère une dimension luxueuse à toutes les compositions florales.

Un peu d’histoire:
La fleur de lys représente le blason le plus célèbre de l’histoire de France. Dès le Moyen Âge, elle est l’emblème de la dynastie des capétiens. En dépit des révolutions, elle figure toujours sur bon nombre de nos monuments.

Anecdote:
Le lys royal de l’heraldique est en fait l’ “iris des marais” !
Cette erreur est attribuée à Louis VIII, car c’est bel et bien cette fleur qui a servi de modèle.

Lys :

douceur, pureté
blanc : pureté, majesté, chasteté, beauté, mes sentiments sont pur, vous êtes la pureté même. Ose m'aimer. Votre pureté me séduit ou bien cela peut vouloir dire mort, peur.
jaune : je suis heureux de vous aimer ; orgueil et richesse
rouge/rose : Ose m'aimer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Ven 22 Mar - 11:28



iris

Un peu d’histoire :
Le mot ‘iris’ est un empreint médieval au latin iris, iridis, lui-même emprunté au grec Iris, Iridos, désignant la messagère des dieux. Le terme a d’ailleurs longtemps été employé pour désigner l’arc-en-ciel. On le trouve associé à la fleur à partir du XIIIè siècle, en raison de la coloration de ses pétales, aux reflets irisés. Déjà considéré comme sacré par les Egyptiens, l’iris est devenu, sous le nom heraldique de fleur de lys, le symbole de la royauté en France.

Anecdote :
Dans la mythologie grecque, Iris était la fille de Thaumos, fils de la Terre. Elle devint la favorite de Junon, à laquelle elle n’apportait que de bonnes nouvelles. En récompense de ses services, elle fut changée en arc-en-ciel, symbole du retour du beau temps.

Iris

* message; vous enchantez mes jours
* blanc : cœur tendre, je vous aime avec confiance.
* bleu : cœur tendre, nouvelles joyeuses, je vous aime tendrement. Bonne nouvelle imminente
* jaune : cœur tendre, je vous aime avec bonheur. Pauvreté n'est pas vice
* mauve : vos yeux m'affolent. Exprime le désir de séduire la personne aimée.
* rouge : amour ardent.
* flammé : je brûle d'amour pour vous



Déesse de l’Arc-en-ciel, et messagère des dieux. Iris était fille de Thaumas et d’Electre. Elle était considérée tantôt comme vierge, tantôt comme amante de Zéphyr et mère de Eros dans les poèmes plus tardifs.

Iris, portait les messages des dieux et plus particulièrement d’Héra et préparait leur toilette. Elle introduit Thétis dans l’Olympe, sauve, devant Troie, Aphrodite blessée. L’arc-en-ciel était la marque de son passage.

Elle conduisait aussi les âmes aux Enfers, comme Hermès, à qui son type l’apparentait.

On la figurait avec une tunique courte, un bandeau dans les cheveux, des ailes aux épaules (et parfois aux pieds) un caducée et quelquefois un message à la main.




Iris dans la mythologie grecque
Iris est la fille du Titan Thaumas et de l’Océanide Electre. Elle a pour époux Zéphyr, le vent d’ouest.
Elle est la messagère des dieux. Assise auprès du trône d’Héra, elle est prête à exécuter ses ordres,
toujours chaussée afin de pouvoir délivrer les messages à l’instant. Son emploi le plus important est de
couper le cheveu fatal des femmes qui vont mourir. Chaque fois qu’Héra revient des Enfers dans
l’Olympe, c'est Iris qui la purifie avec des parfums.
On la représente comme une gracieuse jeune fille, avec des ailes aux épaules (et parfois
aux pieds), un caducée et quelquefois un message à la main.
Les poètes prétendent que l’arc-en-ciel est la trace du pied d’Iris descendant rapidement
de l'Olympe vers la terre pour porter un message ; c’est pourquoi on la représente
souvent avec l’arc-en-ciel au-dessous d'elle. Ce phénomène céleste se désigne
d’ailleurs poétiquement « écharpe d’Iris ».


Déesse de l'arc en ciel et messagère de Héra
Fille dieu marin Thaumas et de l'Océanide Electre
Soeur des Harpyes
Elle est chargée comme Hermès,de porter les messages,ordres du conseil des dieux.Elle est plus particulièrement au service de Héra,dont elle apparaît presque comme la servante.
Son autre fonction était aussi celle d'aller chercher les âmes des femmes décédées de mort naturelle.
Iris quittait l'Olympe pour apporter les commandements divins aux êtres humains, qui voyaient en elle une conseillère et un guide. Voyageant à la vitesse du vent, elle pouvait aller d'un bout à l'autre de la terre, au fond de la mer comme dans les profondeurs du monde souterrain. Bien qu'elle fût sœur de ces monstres ailés qu'étaient les Harpies, Iris était représentée sous les traits d'une belle jeune fille, pourvue d'ailes et vêtue de robes aux brillantes couleurs!; sa tête était entourée d'un halo de lumière et elle filait à travers le ciel, laissant dans son sillage un arc-en-ciel, symbole du lien entre le ciel et la terre.
La légende raconte qu'Iris purifiait Héra avec des parfums lorsque la déesse revenait des Enfers dans l'Olympe. Héra avait pour elle une grande affection, car elle ne lui apportait que de bonnes nouvelles.


Etymologie

Le mot « iris » est un emprunt médiéval au latin iris, iridis, lui-même emprunté au grec Iris, Iridos désignant la messagère des dieux, personnification de l'arc-en-ciel. Le terme a d'ailleurs longtemps été employé pour désigner l'arc-en-ciel. On le trouve associé à la fleur à partir du XIIIe siècle, en raison de la coloration de ses pétales, aux reflets irisés.


Symboles
Déjà considéré comme sacré par les Égyptiens, l'iris est devenu, sous le nom héraldique de fleur de lys, le symbole de la royauté en France.

Aujourd'hui, l'iris des marais (Iris pseudacorus, également appelé Iris faux-acore), à la belle couleur jaune, est l'emblème de la ville de Bruxelles, tandis que l'iris versicolore (I. versicolor) est celui du Québec depuis 1999.

L'iris d'Angleterre (Iris latifolia) est en fait à l'origine une belle espèce endémique des Pyrénées.


Parfum

Certaines espèces sont très recherchées en parfumerie pour leur rhizome, dont on extrait l'essence d'iris et son principal composant, l'irone. Ce sont Iris germanica avec surtout sa forme blanche plus connue sous le nom d'iris de Florence et Iris pallida, cultivé en Italie et au Maroc. Il semble que la mode de l'iris comme parfum ait été lancée par Catherine de Médicis.

Au XVIIe siècle, on l'utilisait en poudre pour les cheveux : le rhizome était pilé, puis tamisé, donnant une poudre qui sentait très bon la violette, propriété due à l'irone. Après avoir été un moment considéré comme démodé, l'iris entre toujours aujourd'hui dans la composition de nombreux parfums, associé aux notes florales ou comme note de fond.
Revenir en haut Aller en bas
nanou
GENTIL MEMBRE
GENTIL MEMBRE
avatar

Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 66

MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Ven 22 Mar - 12:01

c'est vraiment intéressante toutes tes explications sur les fleurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] cristal
Revenir en haut Aller en bas
Flo81
GENTIL MEMBRE
GENTIL MEMBRE
avatar

Date d'inscription : 25/11/2012

MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Ven 22 Mar - 13:55

J'aime beaucoup ce post. Merci Cristal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Ven 22 Mar - 16:43




La narcisse est le symbole du reproche d’égoïsme et d’amour de soi.

Offrir un bouquet de narcisses, c’est un peu reprocher à une personne son manque de coeur. Mais on peut dire que le don des fleurs adoucit le reproche.


Un peu d’histoire :
La narcisse puise sa légende dans la mythologie grecque.

Narcisse était un très beau jeune homme qui rejeta avec mépris l’amour de la nymphe Echo. Pour le punir, les dieux décidèrent qu’il n’aimerait plus que sa propre image. En se penchant au-dessus d’une fontaine pour boire, Narcisse vit son reflet dans l’eau. Perdu dans la contemplation de son image, il se noya et fut transformé en fleur…

Anecdote :
Dans le langage quotidien, le narcissime est considéré comme un défaut, puisque le jeune homme amoureux de son image en est mort. Mais alors, pourquoi tant de thérapies d’aujourd’hui s’enorgueillissent-elles de nous apprendre à nous aimer ?

Narcisse : égoïsme, vous n'aimez que vous-même. Égotisme ; fatuité


Narcisse
Narcisse était de Thespies : il était fils de Liriopé, la Nymphe bleue que le dieu-Fleuve Céphise avait un jour emportée dans ses tourbillons et violée. Le devin Tirésias dit à Tiriopé, qui fut la première personne à le consulter : " Narcisse vivra très vieux, à condition qu'il ne se regarde jamais ". On était bien excusable alors de tomber amoureux de Narcisse ; enfant et adolescent déjà, sa route était semée des cœurs de ses soupirants des deux sexes qu'il avait repoussés avec indifférence ; il était en effet farouchement orgueilleux de sa propre beauté. Narcisse tombant éperdumment amoureux de lui-même en se regardant dans la source d'eau
Parmi ses amoureux se trouvait la Nymphe Écho qui ne pouvait plus se servir de sa voix si ce n'est pour répéter comme une insensée les paroles de quelqu'un d'autre ; c'était une punition pour avoir longtemps retenu l'attention d'Héra, racontant de longues histoires pendant que les concubines de Zeus, les nymphes de la montagne échappaient à on œil jaloux et parvenaient à s'enfuir. Un jour que Narcisse était sorti pour prendre des cerfs au filet, Écho le suivit furtivement dans la forêt épaisse, dévorée du désir de lui adresser la parole mais incapable de parler la première. A la fin, Narcisse s'étant aperçu qu'il s'était égaré et avait perdu ses compagnons, cria : " Holà, y a-t-il quelqu'un par ici ? - Par ici ! " répondit Écho, ce qui surprit Narcisse car il ne voyait personne. " Viens ! -Viens ! - Pourquoi me fuis-tu ? - Pourquoi me fuis-tu ? - Rejoignons-nous ! - Rejoignons-nous ! " répéta Écho et, sortant de sa cachette, tout heureuse, elle se précipita pour embrasser Narcisse.
Mais il la repoussa brutalement et s'enfuit. " Je mourrai plutôt que d'être à toi. - Être à toi ", implora Écho. Mais Narcisse était parti, et elle passa le restant de sa vie dans des vallons abandonnés, se languissant d'amour et se laissant dépérir par mortification, au point que seule sa voix subsista.
Un jour, Narcisse envoya, en présent, une épée à Ameinias, le plus tenace de ses soupirants, et dont le fleuve Ameinias porte le nom ; c'est un affluent du fleuve Hélicon qui se jette dans l'Alphée. Ameinias se tua devant la porte de Narcisse, faisant appel aux dieux pour venger sa mort.
Artémis l'entendit et fit que Narcisse tomba amoureux. Mais elle l'empêcha de consommer son amour. A Donacon, à Thespies, il vit une source ; elle était claire et argentée et n'avait encore jamais été touchée par un troupeau, ou des oiseaux, ou des bêtes sauvages, ni même par des branches tombées des arbres, qui l'ombrageaient ; et, comme épuisé de fatigue, il s'était laissé tomber sur l'herbe, pour étancher sa soif, il tomba amoureux de sa propre image, reflétée dans l'eau. Il commença par essayer de saisir et d'embrasser le beau jeune homme qui se trouvait devant lui, mais il se reconnut lui-même et, transporté d'amour, resta couché à regarder dans l'eau pendant des heures.
Comment supporter à la fois de posséder et de ne pas posséder ? Il était miné par le chagrin et, cependant, il se réjouissait de son tourment ; il sut au moins que son autre moi lui restait fidèle, quoi qu'il arrive.
Écho, bien qu'elle n'eût pas pardonné à Narcisse, souffrait avec lui ; elle répéta en écho à sa voix : " Hélas ! Hélas ! ", comme il se plongeait un poignard dans sa poitrine ; et elle redit aussi sa dernière phrase au moment où il expirait : " Ô toi, jeune homme que j'ai vainement aimé, adieu ! "
Son sang s'écoula dans la terre et il naquit un narcisse blanc à corolle rouge dont on extrait un baume, à Chéronée, de nos jours encore. Il est recommandé dans les affections des oreilles (bien qu'il puisse occasionner des maux de tête) et comme vulnéraire contre les engelures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Dim 24 Mar - 11:46



La pensée symbolise le souvenir, la nostalgie…
Offrir un bouquet de pensées est donc une invitation au souvenir.

Un peu d’histoire.
Déjà connue dans l’Antiquité, la pensée a été utilisée en médecine à partir du XVIè siècle pour guérir certaines affections cutanées.

Anecdote.
Une légende raconte que Io, fille très belle d’Inachos, roi d’Argos, fut consacrée à Héra, dont elle devient la grande prêtresse du temple.
Sa beauté attirait les plus beaux partis mais Io restait inflexible, jusqu’au jour où Zeus, sous un deguisement de mortel, la vit. Ce fut le coup de foudre entre Io et le dieu, Hélas, Héra apprit la chose et résolut de se venger. Zeus, pour éviter le courroux de sa femme, changea Io en génisse.
Pour atténuer la tristesse de l’animal, Cybèle, déesse de la Terre, fit surgir autour de la génisse un parterre de fleurs odorantes : des pensées, qui devinrent ainsi le symbole du souvenir.



Pensée :

ne m'oubliez pas
toutes couleurs : pensée affectueuse, mes pensées sont à vous, je ne pense qu'à vous. Pensez à moi comme je pense à vous.
blanche : amour naissant ; premier amour; je pense à vous avec respect.
bleue : j'ai confiance en votre amour.
jaune : désir empreint de poésie.
mauve : nostalgie de l'amour qui passe.
noire : tristesse ; chagrin d'amour sans espoir.
orange : désir charnel intense.
rose : je vous suis fidèle.
rouge : je vous aime ardemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE LANGAGE DES FLEURS.   Dim 24 Mar - 11:51



Le muguets’offre le 1er mai traditionnellement pour porter bonheur. Plus le nombre de clochettes est élevé, plus les chances de voir se réaliser ses rêves sont fortes.

Un peu d’histoire :
Les Romains célébraient les Floralia (Florales) au début du mois de mai en l’honneur de Flora (Flore), la déesse des fleurs.
Cette tradition existe toujours en Grèce : des couronnes de fleurs sont suspendues à l’entrée des maisons, La France a mis cette fête à l’honneur dès le Moyen Âge mais il faudra attendre le début du XXè siècle pour voir s’installer la coutume de fêter le printemps avec du muguet.
Il est desormais de tradition d’aller dans les bois cueillir cette plante originaire du Japon, qu’on peut alors vendre dans les rues sans formalités ni taxes.

Anecdote :
Il est de bon ton d’offrir de muguet à ses proches et collègues de travail en signe d’amitié.

Muguet :

retour du bonheur ; soyons heureux. Raccommodons-nous.
blanc : joie d'aimer.

Muguet de mai : blanc, coquetterie discrète, rien ne vous pare mieux que votre beauté.
Revenir en haut Aller en bas
 
LE LANGAGE DES FLEURS.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le langage des Fleurs
» Comprendre le langage des fleurs!
» LE LANGAGE DES FLEURS.
» le langage des fleurs !
» corbeille d'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rescue york :: Bavardage en Tout Genre :: Plantes et Jardins-
Sauter vers: